lundi 20 février 2017

Audrey cuisine et j'aime ça ! Son dernier livre et son beurre de pomme à ma façon... Mon beurre de pomme à la framboise !

J'ai quelques bonnes adresses sur la toile où je sais que quand je vais chercher un bon p'tit plat aussi simple que bien fait je ne peux pas tromper. Et parmi ces adresses-là, il y a depuis fort fort longtemps la P'tite Cuisined'Audrey, une cuisine où je sais que je vais trouver des recettes aussi savoureuses qu'inratables à moins de s'attacher les deux mains dans le dos et encore !
En plus, comme j'ai la chance de rencontrer la cuisinière bordelaise de temps en temps, j'apprécie aussi qu'elle n'ait pas changé depuis... bon ça date pas d'hier puisque nous avons ouvert nos blogs pratiquement en même temps... Audrey reste Audrey, amicale et souriante et ça aussi c'est bien agréable.
Et régulièrement Audrey écrit des livres,je vous avais déjà parlé par ici de La cuisine étudiante et de 30 jours pour devenir un cordon-bleu, deux de ces précédents ouvrages. Et maintenant voilà qu'arrive son petit dernier, bon il est déjà arrivé il y a quelques temps, mais comme c'est un livre qui va durer longtemps d'après moi, il n'est jamais trop tard pour en parler. 
Son tout dernier paru aux éditions Studyrama a un petit goût déjà connu pour ceux qui, comme moi, passent par sa cuisine assez régulièrement, puisqu'il s'intitule Le meilleur de Ma P'tite Cuisine et que l'on y retrouve donc toutes les recettes qu'on a aimées sur son blog.
J'ai toujours aimé retrouver certaines recettes de mes blogs préférés sur des pages papier parce que le plaisir n'est pas le même, le plaisir du papier, l'odeur des pages... on se refait pas ! De plus Audrey a choisi de se faire accompagner aux photos par Nathalie, une autre connaissance que l'on retrouve avec plaisir quand on fréquente le monde des blogs et son Cuisiner tout simplement... une autre de mes bonnes adresses donc !
Alors si vous aussi vous aimez comme moi la cuisine simple mais surtout pas simplette, aussi savoureuse qu'inratable je pense que vous pourriez passer de très bons moments en compagnie de ce livre, en tout cas pour moi c'est le cas !
Et pour illustrer cet article, je n'ai pas eu envie d'extraire une recette du livre, je vous laisse les découvrir, j'ai préféré une des recettes récentes d'Audrey, une de celles qui m'a fait tout de suite de l’œil, son beurre de pommes que j'ai à peine remise à ma sauce.
Mon beurre de pomme à la framboise !
Ingrédients : 3 belles pommes plutôt acidulées et surtout pas farineuses – 60g de beurre – 10cl de sirop d'érable – 1càs de sucre d'érable en poudre ou de sucre roux en poudre – 2càs de jus de citron – ½ gousse de vanille
Pelez les pommes puis coupez-les en morceaux assez petits et arrosez-les sans attendre du jus de citron.
Versez ensuite dans une petite casserole les pommes citronnées, le beurre en morceaux, le sucre d'érable et le sirop, et les grains de la gousse de vanille.
Audrey a réalisé sa recette grâce à un robot cuiseur mais à la casserole ça le fait aussi.
Ensuite c'est tout simple vous portez à ébullition, vous baissez bien le feu et vous laissez blobloter tout doucement pendant 35 à 40 minutes en remuant, remuant, remuant souvent.
10 minutes avant la fin de la cuisson mettez les framboises dans une passoire au dessus de la casserole et pressez-les bien avec le dos d'une cuillère pour faire tomber la pulpe dans la casserole en gardant les grains dans la passoire. Et vous finissez la cuisson pendant 5 à 10 minutes.
A la fin il reste très peu de liquide.
Vous n'avez plus qu'à mixer avec un mixer plongeant directement dans la casserole que vous aurez enlevée du feu. Insistez bien pour avoir un beurre bien lisse.
Mettez en pots, ça fait juste deux petits pots comme celui en photo, donc prévoyez d'en refaire très vite !
Mais pourquoi, tiens ça me rappelle un beurre de pêches ça... bientôt ! est-ce que je vous raconte ça...

dimanche 19 février 2017

Confort food à l'autrichienne pour se réconforter très très fort ! Mon Kaiserschmarrn framboises et cerises amarena !

Quand je suis en train de préparer un prochain livre, j'ai tout du castor frénétique qui, les pieds dans un torrent, se rend compte qu'il est entouré d'une jolie forêt de pins... Tant qu'il en reste un debout il ne s'arrête pas ! Lui c'est les pins, moi c'est les recettes, tant qu'il en reste une je ne m'arrête pas non plus. Et aussi tout comme lui devant son barrage, moi devant un livre enfin bouclé, je le regarde avec un poil d'émotion et subitement une question me prend à la gorge, et maintenant que vais-je faire ! 
Ben, oui parce c'est bien beau de construire un barrage ou un livre mais après d'un coup tu as l'impression qu'un vide intersidéral t'entoure... enfin en attendant que tu attaques le prochain barrage.
Et aujourd'hui voilà que j'ai refermé la dernière page de p'tit prochain qui va faire chauffer les planchas au rouge cet été et d'un coup la tension est tombée, et moi avec, comme un soufflé et je me suis retrouvé sur mon canapé à me gratter la barbe en me disant et maintenant... Bon, je n'ai pas mis longtemps à répondre à cette question là, d'un et ben j'vais cuisiner un p'tit truc pour me remettre de tout ça, quelque chose pour se réconforter très très fort, mon castor et moi...
Et après avoir cherché, pas longtemps d'ailleurs, je suis tombé sur une étonnante recette de crêpe autrichienne, épaisse, légère, onctueuse... J'ai senti en entendant la queue de mon castor frapper le sol que nous tenions notre recette, j'allais préparer un Kaiserschmarrn !
Mon Kaiserschmarrn cranberries framboises et cerises amarena !
Ingrédients : 4 œufs, blancs et jaunes séparés – 120g de farine – 40g de beurre – ½ càc de levure chimique – 20cl de lait – le zeste râpé très finement d'1/2 citron – 50g de cranberries – 120g de framboises – 6 cerises amarena et 2càs de jus – du sucre glace
Commencez en mettant à tremper les cranberries dans un bol d'eau tiède.
Mettez dans un saladier les jaunes d’œufs, la farine, la levure, le lait et le zeste de citron et fouettez le tout en insistant bien.
Fouettez les blancs d’œufs en neige puis incorporez-les à la pâte, vous allez donc obtenir une pâte toute légère et aérée.
Egouttez les cranberries puis séchez-les bien.
Faites chauffer la moitié du beurre à feu assez doux dans une grande poêle ou une grande sauteuse et versez-y la moitié de la pâte puis parsemez dessus la moitié des cranberries.
Couvrez le tout et laissez cuire environ 5 minutes. Contrôlez de temps en temps que ça ne colore pas trop fort dessous et dès que le dessus de la crêpe commence à prendre retournez la. Comme la crêpe n'est pas encore totalement cuite je vous conseille de la couper en quatre pour vous faciliter le retournage et surtout ne vous inquiétez pas si ça casse un peu de toute manière vous allez casser la crêpe en petits morceaux ! En tout cas dès que vous l'avez retournée à l'aide de deux fourchettes découpez-la en petits morceaux et terminez ensuite la cuisson assez rapidement. Elle doit être dorée dehors mais pas sèche dedans, donc n'insistez pas.
Versez le contenu de la poêle dans une assiette et faites de même avec la deuxième moitié de la pâte et ajoutez-la dans votre assiette.
Là il ne vous reste plus qu'à répartir les framboises et les cerises dessus, à poudrer très très généreusement de sucre glace et à arroser le tout avec le sirop des cerises. Après installez-vous avec votre castor et dégustez votre Kaiserschmarrn en vous disant que le prochain barrage peut bien attendre un peu... un peu...
Mais pourquoi, bon et maintenant un p'tit livre sur les soupes... est-ce que je vous raconte ça...

jeudi 16 février 2017

Et si vous veniez vous amuser, cuisiner, manger... samedi avec nous  ! Venez faire un p'tit curry de poulet à l'indienne et un riz indien aux épices avec moi !

Samedi prochain, donc le 18 Février, nous allons nous réunir, une jolie bande de blogueuses et de blogueurs aussi amicaux qu'affamés, autour de l'atelier 750g 60 Rue du Faubourg Poissonnière pour nous amuser, cuisiner et manger ! Et nous vous proposons de vous joindre à nous pour en faire autant !
Et comme en plus c'est pour une bonne cause... puisqu'il s'agit de soutenir l'association SESSAAM, une association qui espère notamment grâce à cette journée financer les études supérieures de 5 jeunes malgaches du Centre Akany Avoko Ambohidratrimo, n'hésitez pas, les portes seront grandes ouvertes et si vous voulez connaître le programme et les tarifs des festivités tout est sur le site de l'association là : A samedi avec SESAAM !
Et donc si l'aventure vous tente, vous pourrez entre autre venir participer à un petit cours de cuisine en ma compagnie, n'hésitez pas à regarder le programme il y a bien d'autres cours et bien d'autres festivités au menu, nous cuisinerons ensemble un p'tit curry de poulet à l'indienne et un riz indien aux épices que nous dégusterons bien sûr ensuite ! Alors à samedi !
Et en attendant voilà les recettes que nous préparerons ensemble...
P'tit curry de poulet à l'indienne et riz indien aux épices...
Pour le p'tit curry de poulet à l'indienne
Ingrédients : 4 beaux blancs de poulet - 1 petite botte d'oignons nouveaux - 20g de beurre -  1càs de curry en poudre - 1càc de graines de coriandre - 1càc de graines de  fenouil (vous pouvez aussi utiliser du cumin ou du carvi) - 1 petite poignée de feuilles de curry (facultatif) - 1 boîte de lait de coco - 2càs d'amandes effilées légèrement grillées - 1 petit bouquet de coriandre - sel
Coupez les blancs de poulet en petits cubes.
Emincez le blanc des oignons nouveaux.
Faites dorer les deux graines dans une poêle bien chaude, versez-les dans un pilon puis écrasez-les grossièrement. Ajoutez-les au curry.
Mettez le beurre dans une poêle et faites y dorer doucement les oignons et les feuilles de curry. Quand les oignons commencent à peine à dorer retirez-les du feu.
Passez à feu vif, mettez le poulet dans la poêle et dorez-le de tous les côtés.
Ajoutez alors 1càs à soupe du mélange d'épices, salez et mélangez bien. Ajoutez les oignons et les feuilles de curry, remuez bien.
Versez le lait de coco et laissez blobloter jusqu'à ce que le poulet soit à point, n'insistez pas trop sinon le poulet va se dessécher.
Pour le riz indien aux épices
Ingrédients :  1 verre de riz basmati - 1 gousse de cardamome - 1 bâton de cannelle - 1 petite étoile de badiane - 2 clous de girofle - 1 cuillerée à soupe de beurre -¼ de càc de sel
Écrasez la gousse de cardamome entière avec un rouleau à pâtisserie.
Dans une casserole, portez à ébullition 2 verres d'eau avec les épices.
Dans une autre casserole, faites chauffer le beurre à feu moyen.
Lorsque le beurre est chaud, ajoutez le riz et faites-le cuire 1 minute en remuant constamment jusqu'à ce qu'il soit transparent.
Versez l'eau dans le riz l'eau avec les toutes épices et salez.
Couvrez la casserole et laissez cuire en remuant de temps en temps, jusqu'à évaporation complète de l'eau (20 minutes environ).
Dressage des assiettes :
Dans des assiettes creuses faites une couronne de riz et placez le poulet au centre. Juste avant de servir ajoutez les amandes effilées, les feuilles de coriandre grossièrement déchirées et un peu de mélange d'épices restant à votre goût.
Mais pourquoi, bon samedi c'est juste après-demain alors vite vite à vos agenda... est-ce que je vous raconte ça...

mercredi 15 février 2017

Gâteau d'anniversaire aux barres chocolait sans gluten parce qu'un anniversaire aussi ça peut être sans gluten !

Les problèmes d'allergie peuvent rendre les repas de certains bien difficiles... Parce qu'il n'est pas toujours évident de penser à tout et de ne pas oublier tel ou tel détail, de se rendre compte par exemple qu'on est en train de fariner un moule pour faire un gâteau sans gluten ! Et pourtant on croyait avoir pensé à tout...
Du coup quand Gerblé m'a proposé de préparer un joli gâteau avec leurs barres chocolait, je me suis dit facile facile, armé que je croyais être de ma vigilance ! Et pourtant...
Je me suis donc mis à pâtisser joyeusement jusqu'au moment ou une petite voix m'a demandé, dis ton gâteau tu es en train de mettre quoi dedans ? C'est à ce moment-là que j'ai arrêté de mettre de la farine dans mon gâteau et que je me suis dit que j'allais faire autrement...
Gâteau d'anniversaire aux barres chocolait sans gluten
Ingrédients : paquets de barres chocolait Gerblé sans gluten (soit une quinzaine de sachet de deux barres) – 200g de chocolat noir – 200g crème liquide entière – 5 œufs – 120g de fleur de maïs Maïzena – 75g de sucre en poudre
Commencez en réalisant les gâteaux qui vont servir de base et qui sont en fait des gâteaux de Savoie.
Séparez les œufs et mettez les jaunes dans un saladier avec le sucre en poudre. Fouettez bien bien les jaunes et le sucre jusqu'à ce que le tout blanchisse et soit bien mousseux. Ajoutez ensuite la Maïzena tamisée et mélangez délicatement à la maryse.
Fouettez les blancs en neige bien ferme, ajoutez-en un tiers dans la préparation précédente et mélangez vivement puis ajoutez le reste en mélangeant cette fois délicatement.
Versez la moitié de cette préparation dans un moule à manqué beurré et fariné (attention on farine à la Maïzena!) d'environ 14cm de diamètre (si vous utilisez un moule plus grand pensez surtout à prévoir plus de barres chocolait) et enfournez dans un four préchauffé à 150° pendant environ 30 à 35 minutes.
Laissez ensuite tiédir le gâteau et démoulez-le sur une plaque couverte de papier sulfurisé légèrement farinée (encore une fois attention pas de farine!). Recommencez l'opération avec la deuxième moitié de la pâte. Si vous avez deux moules à manqué de la même taille vous pouvez bien sûr faire cuire vos deux gâteaux en même temps.
Pendant la cuisson du premier gâteau préparez la ganache. Cassez le chocolat en morceaux et mettez-le dans un petit saladier. Portez la crème liquide à ébullition au micro-ondes puis versez-la sur le chocolat. Couvrez le tout d'une assiette, laissez comme ça pendant 3 minutes puis fouettez. Si le chocolat n'a pas complètement fondu passez le tout quelques secondes de plus au micro-ondes. Mettez la ganache au frais.
Quand vos deux gâteaux sont froids, important bien froids ! Découpez le sommet des deux, enlevez juste la partie arrondie et vérifiez en les posant l'un sur l'autre que vous êtes à la bonne auteur par rapport aux barres et ajustez en enlevant une fine tranche de plus si c'est trop haut, mais ça ne devrait pas être nécessaire.
Sortez la ganache du frais et tartinez généreusement les deux parties coupées des gâteaux puis collez-les ensemble, donc les deux parties coupées sont au centre.
Déposez ce gâteau sur une assiette et tartinez maintenant tout aussi généreusement le dessus et les côtés. Collez ensuite les barres chocolait sur les côtés, insistez bien ! Si vous le faites à 4 mains c'est plus facile. Mettez une jolie ficelle autour pour maintenir le tout.
Comblez éventuellement les trous qui peuvent rester sur le sommet entre les barres et le gâteau et faites le dessus joli avec le dos d'une cuillère.
Ensuite au frais le temps que la ganache termine de durcir, une paire d'heures c'est bien.
Il ne vous reste plus qu'à saupoudrer un peu de sucre glace si vous voulez et à planter les bougies !
Vous pouvez, si vous le voulez, retrouver des infos sur les produits sans gluten Gerblé sur sa page Facebook : Gerblé Sans Gluten et Sans Souci et bien sûr aussi sur son site : Gerblé sans gluten
Article sponsorisé

Mais pourquoi, bon et maintenant si je m'attaquais aux recettes sans produits laitiers... est-ce que je vous raconte ça...

mardi 14 février 2017

Œufs brouillés en coquille aux deux truites parce qu'on peut faire bon et s'amuser en même temps !

Depuis que je cuisine... enfin depuis que je cuisine beaucoup surtout, j'ai remarqué que mes enfants se demandaient régulièrement si j'avais l'âge de mes artères. Quand je m'amuse en cuisine, je sens bien dans leurs regards  qu'ils se demandent si finalement, dedans, le plus jeune est vraiment celui qu'on pense.

Bon heureusement ils semblent avoir accepté cet état d'esprit plutôt juvénile, de me voir ne pas me prendre au sérieux quand je cuisine et m'amuser, m'amuser, m'amuser ! Du coup en réfléchissant à ce que je pourrais faire avec les produits Ovive, la truite qui signe son origine, pour ma deuxième recette, je me suis forcément dit que s'amuser...
Et finalement je me suis donc lancé dans une recette aussi crémeuse que parfumée où la truite fumée et les œufs aussi de truite de la marque, se retrouvent associés à d'autres œufs, eux de poulette, dans une présentation...
Œufs brouillés en coquille aux deux truites
Ingrédients : 8 œufs - 60 g de truite fumée Ovive hachée finement au couteau - 6 c. à café d'œufs de truite Ovive - 2 càs de crème liquide entière - 20 g de beurre - 1 tige de cerfeuil effeuillé - Poivre du moulin
Ôtez le haut de la coquille de six œufs (je vous conseille d’utiliser pour ça un toqueur à œuf), réservez leur contenu dans un bol et ajoutez le contenu des 2 œufs restants. Lavez délicatement les coquilles, puis séchez-les.
Fouettez les œufs, faites fondre le beurre dans une poêle et faites-les cuire 5 à 6 minutes avec la moitié de la truite à feu assez doux en remuant régulièrement, poivrez (attention les œufs doivent rester très baveux !).
Versez le contenu de la poêle dans le bol d'un mixer, ajoutez la crème puis mixez finement, insistez bien.
Versez une grosse cuillère à café de ce mélange dans le fond de chaque œuf, ajoutez une couche de truite fumée puis recouvrez avec le reste des œufs brouillés.
Dressez dans des coquetiers, et versez 1 cuillère à café d’œufs de truite par dessus, parsemez de cerfeuil et servez.
Vous pouvez découvrir la gamme Ovive, une gamme variée aux provenances de nos régions riches et variés, mais aussi comportant différents modes de présentation et d'assaisonnement pour vous faciliter la dégustation et la cuisine et une très jolie gamme bio, sur leur site par là : Ovive ou sur la page Facebook de la marque par ici : Ovive
Article sponsorisé 
Vous pouvez retrouver ma première recette en cliquant simplement sur le visuel ci-dessous !
http://doriannn.blogspot.fr/2017/02/veloute-de-chou-fleur-aux-deux-truites.html
Mais pourquoi, finalement je me demande si ce sont les œufs qui sont les plus toqués... est-ce que je vous raconte ça...

samedi 11 février 2017

Quand une amande m'apprend la patience... Mon beurre d'amandes parfumé !

Je cuisine presque toujours seul ou dans le meilleur des cas avec des cuisiniers qui en savent à peu près autant que moi. Ce qui veut dire que quand j'ai une question, eh ben j'ai une question et pas souvent de réponse... Bon heureusement dans ces cas-là je peux mobiliser la toile et quelques camarades blogueuses ou blogueurs qui souvent savent me tirer d'affaire mais des fois...
Tiens, par exemple aujourd'hui je m'étais amouraché d'une recette de cookies tout jolis, tout croustillants, tout enchocolatés... Des cookies comme je les aime quoi ! Et du coup mon sang d'affamé congénital n'avait fait qu'un tour et forcément comme j'ai la patience d'un pingouin devant un bocal de rollmops, je me suis dit que si j'avais tous les ingrédients aussitôt dit aussi tôt fait. Et puis pour faire des cookies il ne faut pas grand chose que j'm'suis dit... 
Enfin ça c'était avant de lire la recette et de voir que dans mes p'tits cookies de rêve il y avait du beurre d'amande. Bon j'avais le choix, me préparer... les envies je les attrapes souvent en peignoir en pilou-pilou... donc me préparer, monter dans la voiture et foncer à la Biocop, le seul endroit où j'avais une chance d'en trouver, ou me dire que c'était peut-être rien à faire du beurre d'amande. Et donc quelques minutes plus tard je cherchais une recette sur le net.
Et là c'était presque trop facile, il fallait juste des amandes ! C'est à ce moment que j'ai entendu une petite voix dans ma tête me dire, tu ne vas quand même pas mettre le peignoir à bas pour si peu ! Tu ne vas pas ! Et non que je me suis dit je n'allais pas... Ce que je ne savais pas c'est qu'une amande peut déclencher d'interminables discussions du dedans de soi-même et quand je dis interminables...
Je regarde donc deux ou trois recettes qui semblent d'accord, un mixer, des amandes un peu torréfiées, quelques petites choses pour donner du goût et... de la patience !
Après quelques temps me voilà donc, une fois tout mis dedans, au dessus de mon mixer à me dire que le temps commençait à être bien long... Mais la recette le disait, c'est long... Et là elles ont commencé dedans à se disputer, ces foutues petites voix qui m'accompagnent souvent.
Et l'une de dire arrête ça marchera jamais ! et l'autre au contraire de m’inciter à la patience et moi au milieu à me demander si l'une... ou l'autre... Et plus le temps passait, plus les deux voix tiraient dans un sens opposé. Heureusement si je n'ai pas de patience, j'ai par contre l'hésitation longue, très longue et le temps que j'arrive à décider si j'allais suivre celui qui hurlait t'y arriveras jamais ! t'y arriveras jamais ! ou l'autre qui criait encore une minute, encore une... depuis tellement longtemps... alors que j'allais enfin choisir, j'ai entendu comme un petit clapotis différent dans mon mixer... Mon beurre d'amande était prêt !
Mon beurre d'amandes parfumé !
Ingrédients : 300g d'amandes bio de préférence et avec la peau – ½ gousse de vanille (j'ai récupéré une demi-gousse dans le pot à sucre vanillé où je mets les gousses déjà vidées et ça l'a fait) – 4càs de sirop d'érable – 1càs d'huile neutre
Commencez en torréfiant un peu les amandes sur une plaque couverte de papier sulfurisé pendant 15 minutes à 160°. Sortez les du four et mettez-les dans un mixer quand elles ont refroidi. Quand vous pouvez les prendre entre vos mains sans que ça brûle du tout c'est bon.
Là, attention le mixer est important ! D'abord il faut qu'il ait du souffle, il faut compter entre 15 et 20 minutes pour obtenir le beurre d'amande ! Et il ne faut pas qu'il soit trop gros sinon vous allez comme moi passer votre temps à racler les parois.
Donc en sachant tout ça, mettez tous les ingrédients, les amandes, la vanille, le sirop et l'huile neutre dans le mixer adéquat et mixez, mixez, mixez ! Ça va d'abord faire des morceaux de plus en plus petits, puis une pâte très collante et enfin une pâte suffisamment liquide pour couler d'une cuillère. Pour obtenir le beurre il m'a fallu entre 15 à 20 minutes pendant lesquelles j'ai raclé le mixer pas mal de fois. Quand la bonne consistance est atteinte ça fait un bruit différent, puisque la pâte devient alors plus liquide, il faut donc regarder et écouter...
Attention par contre une fois la bonne consistance atteinte n'insistez plus sinon vous risquez de faire se séparer l'huile des amandes et la pulpe et là on recommence ! Donc surtout pas trop peu mais pas trop non plus...
Une fois votre beurre d'amande prêt, mettez-le dans des petits bocaux et gardez-le le temps de préparer des cookies ou juste une tranche de brioche avec un petit peu de beurre d'amande... c'est vous qui voyez !

Mais pourquoi, bon et maintenant cookies ! enfin s'il ne me manque vraiment rien... est-ce que je vous raconte ça...

vendredi 10 février 2017

J'aime la cuisine quand elle est... tout en couleurs ! Dix idées recettes pour mettre plein de couleurs dans vos assiettes !

Aujourd'hui si je devais choisir le nom de mon blog, je crois qu'il se pourrait que je choisisse La cuisine en couleurs ! Bon, j'hésiterais quand même un moment, je passe tellement souvent sur un blog au nom proche, tout proche, le réjouissant et gourmand Cuisinons en couleurs de Salma, un nom qui en plus lui va si bien que... enfin j'hésiterais donc entre les couleurs et les histoires...
J'aime donc la cuisine qui met les assiettes en arc-en-ciel en utilisant toutes ces couleurs que les aliments nous proposent ! Sans doute parce que je pense que la cuisine c'est d'abord du plaisir et que dans le plaisir l'amusement n'est jamais loin et que jouer avec des couleurs et des assiettes ça me va bien côté plaisir et amusement. Et en cherchant une recette par chez moi je me suis dit que c'était peut-être l'occasion, ces derniers jours un peu maussades et bas du ciel, l'occasion donc de vous proposer quelques recettes pour faire exploser vos assiettes de couleurs !
Et si jamais vous voulez retrouver les recettes correspondantes, c'est tout simple il suffit de cliquer sur les photos pour retrouver l'article contenant la recette...
http://doriannn.blogspot.fr/2016/12/ma-salade-tres-variee-houmous-quinoa.htmlhttp://doriannn.blogspot.fr/2016/05/je-sens-que-jai-la-gaufre-qui.html
 http://doriannn.blogspot.fr/2016/12/mon-ptit-brunch-dans-une-poele-poelee.htmlhttp://doriannn.blogspot.fr/2016/08/mais-pourquoi-pensez-vous-que-je-naime.htmlhttp://doriannn.blogspot.fr/2016/07/le-dimanche-cest-no-meat-today-et-si-le.htmlhttp://doriannn.blogspot.fr/2016/08/et-si-on-se-roulait-la-volaille-pour-en.html
 http://doriannn.blogspot.fr/2016/10/damien-750g-la-table-et-moi-et-un-wok.htmlhttp://doriannn.blogspot.fr/2016/07/mon-bibimbap-toute-vapeur-ou-presque.html
  http://doriannn.blogspot.fr/2015/06/et-si-le-superbowl-envahissait-le-monde.htmlhttp://doriannn.blogspot.fr/2015/09/mes-cookies-du-dimanche-cookies-choco-m.html?showComment=1441626780533#c3771787997643563840
Mais pourquoi, bon et demain je passe à quelle couleur ? est-ce que je vous raconte ça...

mercredi 8 février 2017

Et si la cuisine vegan pouvait finalement être toute simple ? Crème au chocolat vegan au lait d'amande !

Au début je dois avouer que j'étais un peu perdu devant ces nouvelles voies culinaires que sont les cuisines végétarienne et vegan, parce que je ne connaissais pas certains produits, parce que je connaissais mal bien des recettes. Et puis comme chez moi aujourd'hui plus qu'hier, certaines préoccupations sont portées par deux de mes merveilles, et qu'elles me disent jour après jour, tu sais papa moins de bestioles à poils ou à plumes dans tes assiettes ce n'est pas plus mal... pas plus mal du tout... eh bien je m'y suis mis petit à petit.
Et finalement, même si bien sûr certains produits et certains tours de main sont à découvrir, à la fin de la fin est-ce que ces cuisines-là sont vraiment compliquées ? Sans doute moins qu'il n'y paraît pour peu que l'on fasse preuve d'un peu de curiosité, parce que bien des recettes ne sont pas si différentes que ça, pas tant que ça...
Tiens par exemple en passant chez Elsa et puis chez Émilie, deux blogs qui conjuguent ces cuisines avec imagination et gourmandise, j'ai rencontré une petite crème au chocolat toute simple qui m'a fait tout de suite furieusement envie et que chacun peut réaliser et surtout mettre à son goût ! Puisque si chez l'une d'elle elle était proposé au goût de riz et d'amande, l'autre l'avait préféré au goût de noisette... et moi maintenant je vais vous la proposer en version totalement amande ! Juste un peu de curiosité pour goûter ces drôles de boissons végétales, c'est tout ce qu'il faut...
Crème au chocolat végan au lait d'amande !
Ingrédients : 150g de chocolat noir bien parfumé – 45g de sucre muscavado en poudre ou d'un autre sucre brun bien parfumé – 1càs de cacao en poudre – 50cl de boisson végétale à l'amande (j'ai utilisé le lait d'amande Alpro non sucré, vous pouvez bien sûr en utiliser un autre mais faites attention qu'il ne soit pas sucré) – ½ càc d'agar-agar (attention plus c'est plus ferme et moins ça risque d'être loupé...)
La recette est toute simple, vraiment toute simple ! Mélangez dans une casserole le muscavado en poudre et l'agar-agar, ajoutez la boisson végétale à l'amande et mélangez bien.
Mettez la casserole sur feu assez doux et dès que le mélange arrive à ébullition laissez sur le feu deux ou trois minutes de plus. Retirez alors la casserole du feu et ajoutez le chocolat noir cassé en morceaux et le cacao en poudre et fouettez le tout jusqu'à ce que le chocolat soit bien fondu et le cacao bien incorporé. Et la recette est terminée !
Vous n'avez plus qu'à verser dans des petits verres ou dans des pots puis à mettre au frais pendant une paire d'heures ou mieux jusqu'au lendemain et à déguster en vous disant que finalement le plaisir c'est tout simple !
Mais pourquoi, bon et maintenant si j'allais y voir de plus près du côté des petites graines... est-ce que je vous raconte ça...

mardi 7 février 2017

Velouté de chou-fleur aux deux truites pour mettre un peu de douceur dans ce monde de brutes !

Quand on voit mes plats, on peut facilement deviner mon état d'esprit du moment tant on retrouve dedans mes humeurs, qu'elles soient bonnes ou... un peu moins bonnes. Et en ce moment, j'sais pas, ça doit être la période où l'ours mal léché qui sommeille en moi a justement décidé de piquer une petite hibernation, en ce moment donc j'ai envie de douceur ! Et mes plats du moment sont donc comme des doudous, doux si doux !
Du coup quand Ovive, la truite qui signe son origine, m'a proposé de réaliser deux recettes avec ses produits, j'étais donc dans cet état d'esprit mi-chamalow, mi-j'veuxdeshuggstoutl'temps. Et forcément ça s'est furieusement ressenti sur cette première recette qui, si elle ne manque ni de goût ni de saveur, ne manque surtout pas non plus de douceur !
Velouté de chou-fleur aux deux truites

Ingrédients : 100 g de truite fumée Ovive coupée en petits carrés - 4 c. à café d’œufs de truite Ovive - ½ chou-fleur - 10 cl de crème liquide entière - 20 cl de lait - 4 tiges de coriandre effeuillées - 2 c. à soupe d'huile d'olive - 1 c. à café d'amandes en poudre - Sel et poivre du moulin

Versez le lait dans une casserole avec une pincée de sel, ajoutez le chou-fleur coupé en morceaux, couvrez d'eau à hauteur et laissez cuire à feu doux 8 minutes après ébullition.

Réservez quelques bouquets de chou-fleur, et à l'aide d'une écumoire déposez le reste de chou-fleur dans le bol d'un mixer, gardez le jus de cuisson. Ajoutez la crème liquide, le poivre, mixez et ajoutez du jus de cuisson jusqu'à l'obtention de la consistance désirée. Comme toujours assez épais pour moi et un peu moins pour le reste de la maisonnée... donc à vous d'ajuster à votre goût.

Mixez ensemble, l'huile, la coriandre et les amandes en poudre, insistez bien !

Versez un fond de velouté dans vos bols, ajoutez une couche de truite, puis versez le reste de velouté, parsemez par dessus les bouquets de chou-fleur réservés, le reste de truite, une cuillère d’œufs de truite et de quelques gouttes du mélange à la coriandre, servez et dégustez sans attendre.

Vous pouvez découvrir la gamme Ovive, une gamme variée aux provenances de nos régions riche et varié, mais aussi comportant différents modes de présentation et d'assaisonnement pour vous faciliter la dégustation et la cuisine et une très jolie gamme bio, sur leur site par là : Ovive ou sur la page Facebook de la marque par ici : Ovive
Article sponsorisé
Mais pourquoi, bon et demain ça sera quoi ? du bruit et de la fureur dans mes assiettes ? est-ce que je vous raconte ça...